•  

    Objet : Un chasseur abat l’ourse Sarousse dans les Pyrénées lors d’une battue aux sangliers

    Mais qu'ils sont cons ces ours !

     

    Au lieu de s'attaquer aux milliers de promeneurs innocents qui sillonnent les Pyrénées chaque année, ils s'en prennent aux chasseurs. Évidemment ils les mettent en état de légitime défense.

     

    C'est bien fait pour les ours s'ils se font tuer. Ça en fait 5 de moins.

     

    (Non compris les 3 autres trouvés morts cette année pour des raisons ''inexpliquées''. (mais on penche pour la thèse du suicide)

     

    https://www.20minutes.fr/planete/2920167-20201130-chasseur-abat-ourse-sarousse-pyrenees-lors-battue-sangliers


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • 3 l'ennemi des bête est l'ennemi de la vie


    votre commentaire
  •  

    Bien sûr on aurait pu croire à une publicité pour la marque ‘’Opinel’’.

    Mais il n’en est rien.

    J’imagine mal tout de même que cet homme qui se fait dévorer les pieds par l’animal ait eu la présence d’esprit d’aller au fond de sa poche chercher son opinel, (on parle bien de canif), puis introduire son ongle dans la petite fente et déplier le couteau (avec ou sans virole de sécurité) et le planter dans le cou de l’animal. Mais, comme dirait Bigard à propos de la chauve-souris atteinte de la rage : ‘’admettons’’. Et puis son père ne lui avait-il pas dit :

    ‘’Mon fils, n’abandonne jamais !’’

    Ensuite surprise, ce n’est pas dans les Pyrénées mais à l’ouest du Canada ! Ah, si maintenant il faut fouiller la planète pour trouver ce genre de scoop ça fait pas beaucoup de % pour 7milliards et demi d’individus. A quoi va-t-on assister si d’aventure cela se produit dans les Pyrénées (une manne pour les journaux).

    On découvre ensuite que ce n’est pas un ‘’Ursus paisiblos pyrénéus’’ mais un grizzly, lequel n’est pas réputé pour les mamours qu’il prodigue. Heureusement les Pyrénées ne sont pas les immenses territoires forestiers de l’ouest du Canada.

    Qu’il fut attaqué par un ours, c’est sûr. Mais à vouloir faire peur à tout prix en introduisant avec mauvaise foi une relation implicite avec les démêlées pyrénéennes, cela devient de la malhonnêteté voire de la manipulation.

    Enfin la photo montre un aspect de l’ours qui a échappé aux rédacteurs de cet article. L’ours est en train de brouter !

    Eh oui, les ours sont omnivores et non content de consommer toutes sortes de baies, miel et champignons il broute aussi comme nos vaches. On est loin du féroce carnassier carnivore ou carnivore carnassier enfin de l’ogre consommateur de bestioles à 2 pattes.

    En France les ours n’ont tué personne depuis 1850. Mais les chiens oui !

    Les morsures de chien représentent chaque année, en France, plusieurs milliers de recours aux urgences et de nombreuses hospitalisations. Cette étude rapporte qu’il y a eu 33 décès par morsures de chien au cours des vingt dernières.années. 
    Les deux tiers concernaient des enfants de moins de 15 ans
    (16 avaient moins de 5 ans). 

    Qui demande le retrait des chiens ? 


    votre commentaire
  • Cet été nous avons souvent entendu parler de l'ours des Pyrénées grâce aux médias , rarement en bien, les journaux comme par exemple ''La Dépêche'' jouant sur les peurs instinctives de l'homme qui se voit comme un maillon de la chaine alimentaire du '' fauve ''

    je vous soumets cette image, parue dans le journal ''Le Point'', considéré comme sérieux, le 11 août dernier avec le titre d'accroche. Tout cela situé en bonne place dans le journal.

    Faites moi part de vos commentaires, même si maintenant vous vous doutez qu'il y a anguille sous roche. Je vous donnerai l'intégralité de l'article avec mon appréciation d'ici 2 jours.

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique